Au 1er semestre 2015, le nombre de défaillances d’entreprises IT a baissé de 9,8 % par rapport à la même période l’an passé. C’est ce que rapportent les chiffres d’Ellisphère, spécialiste de l’information financière sur les entreprises. Malgré cette baisse globale des défaillances, les chiffres d’Ellisphère révèlent d’importantes disparités en fonction des secteurs d’activité.

Faisant figure de mauvais élèves, les boutiques de vente au détail d’ordinateurs enregistrent 73 défaillances, soit une augmentation de 10,6 % sur le semestre. Elles représentent à elles seules 11,7 % des défaillances totales sur la période. Les éditeurs de logiciels applicatifs voient, quant à eux, leur nombre de défaillances bondir de 30 % avec 26 incidents sur le semestre.

Constat différent d’une année sur l’autre

Sur douze mois glissants, soit de juillet 2014 à juin 2015, le nombre de défaillances n’a toutefois baissé que de 7,5 %. Mais le constat par secteur s’avère un peu différent. Représentant plus de 23 % des défaillances totales, les sociétés de conseil en systèmes et logiciels informatiques occupent le bas du tableau. Juste au-dessus, le secteur de la programmation informatique atteint 22,7 % des défaillances globales.

À l’inverse, les éditeurs de logiciels outils de développement et de langages se distinguent en ne représentant que 0,2 % des défaillances sur un an. Résultats plus qu’honorables également pour les loueurs de matériel informatique et les fabricants d’ordinateurs qui n’en enregistrent respectivement que 0,4 % et 0,6 % d’une année sur l’autre.