Dell se ravise sur le bitcoin. Alors que son département spécialisé en sécurité SecureWorks en déconseillait jusqu’ici l’usage, le constructeur de PC annonce le rattachement de cette monnaie virtuelle cryptographiée à ses options de paiement en ligne.

Pour cela, il a fait appel à l’une des plateformes américaines les plus aguerries en la matière : Coinbase. Celle-ci a pour particularité d’intégrer un service de micro-paiement utilisable pour de petites transactions quotidiennes et, en parallèle, un système de stockage sécurisé de monnaie virtuelle, pour des montants plus importants. Nécessitant plusieurs étapes de validation avant l’achat, ce dispositif vise à assurer les consommateurs du bon déroulement des achats en ligne.

L’introduction de cette monnaie d’échange virtuelle dans l’une des plateformes de commerce électronique les plus importantes actuellement n’est pas anodine. Jusqu’à présent, le bitcoin a plus été l’apanage de plateformes d’achats marginales, permettant d’accéder à des services controversés, que de grands acteurs du paysage de l’e-commerce.

Vers une régulation de bitcoin ?

Dans le même temps, l’annonce de Dell fait suite à une proposition de régulation de bitcoin, émanant du département de Finances de l’État de New York. Celui-ci doit dévoiler au cours des prochaines heures les grandes lignes de ce projet d’encadrement. Toutefois, il n’est pas certain qu’il s’accorde avec les principes de bitcoin, précisément destiné à s’affranchir des organismes de contrôle et laissant le soin des opérations de sécurité aux différents ordinateurs connectés au réseau peer-to-peer.

L’intervention d’une entité administrative ou privée dans le processus de fonctionnement du système irait donc à l’encontre de ses règles de fonctionnement.