Chaque Vendredi, IT for Business revient sur les lauréats des trophées « DSI de l’année » organisés en mars dernier. Après la « DSI for Good » Alice Guehennec (également Grand Prix 2020) et le « DSI Augmenté » Yann Ludmann, il est temps de faire connaissance avec notre DSI Orchestrateur de l’année : Robert Auffray, senior vice président, Schneider Digital.

Les événements de 2020 ont permis à Robert Auffray d’éprouver la nouvelle organisation de sa DSI et ses choix stratégiques. Avec succès puisque le nombre d’incidents a été réduit de 36 % et que, surtout, la satisfaction des utilisateurs a augmenté de sept points

Ce prix de DSI Orchestrateur, Robert Auffray le voulait et… le méritait.

Tout comme il aurait pu être primé en tant que DSI Transformateur. Une transformation engagée chez Schneider Electric peu après son arrivée en provenance de Procter & Gamble. En particulier, il s’agissait de rendre matricielle l’organisation au départ géographique de la DSI, au niveau européen, pour répondre de manière plus efficace et même proactive aux besoins des métiers.
Mission accomplie, avec une révision d’ajustement, début 2020, pour adapter finement le dimensionnement des équipes aux priorités de l’année.

Dans le même temps, Robert Auffray orchestrait la montée en puissance de ses collaborateurs sur l’agile et la création d’équipes DevOps par domaine fonctionnel. Désormais, 90 % des activités sont gérées en mode agile. Et pour ceux qui n’avaient pas encore les compétences ou le mindset, une formation « Agile DNA » (4 sessions de 1h30 à distance) a été rendue obligatoire.

Son dossier, « l’un des plus aboutis », a estimé un membre du jury, fait montre d’une stratégie sans faille et de grandes qualités de leadership pour embarquer les collaborateurs de la DSI et les métiers dans la transformation de Schneider Electric.

Le premier confinement de 2020 a été l’occasion de mettre à l’épreuve le dispositif ainsi préparé. Avec succès, puisque 100 % des collaborateurs ont été connectés en deux jours, juste le temps d’activer l’upgrade – déjà prévue – sur les VPN, pour passer de 10 000 à 35 000 utilisateurs simultanés sur l’Europe. Quand la capacité était dépassée, les collaborateurs étaient basculés sur les zones Asie ou Amérique en fonction des horaires de travail.
Un guide du télétravailleur était déjà disponible et avait même été mis à jour grâce à l’expérience des implantations asiatiques du groupe, déjà touchées par la pandémie.
Enfin, la communauté de champions, constituée de 700 personnes en 2019, a été étendue à 1 900 personnes pour insuffler les bonnes pratiques de collaboration via Teams et Yammer.
La DSI a également permis d’assurer la continuité de la supply chain du groupe en répartissant de manière dynamique les livraisons depuis les centres de distribution.

La distance parcourue par la DSI de Schneider Electric se mesure également sur des sujets moins conjoncturels, par exemple dans l’adoption du cloud et la réduction de la dette technique. Un bilan réalisé en fin d’année 2020 a montré que les efforts engagés dès 2019 avait permis d’éliminer ou de remplacer 66 % des applications non stratégiques.
Par ailleurs, en 2020, 800 serveurs ont été décommissionnés et 200 migrés vers le cloud. Les serveurs de fichiers ? Les utilisateurs ont eu un mois pour migrer leurs données importantes sur Box, avec quelques exceptions vers les services cloud d’AWS et de Microsoft. Résultat de ce « clean-up month » : des besoins en stockage divisés par 10 et une sécurité des données mieux maîtrisée.

Une stratégie implacable pour une orchestration du changement maîtrisée : bravo !

L’ENTREPRISE

Avec plus de 130 000 collaborateurs et environ 25 Md€ de chiffre d’affaires annuel, Schneider Electric fait figure de mastodonte. Récompensé l’année dernière au travers du prix de Manager numérique de l’année pour son dirigeant Jean-Pascal Tricoire, le spécialiste de la gestion de l’énergie et des automatismes a accéléré sa transformation numérique ces dernières années. Avec ses 300 collaborateurs, la DSI Europe sert environ 45 000 utilisateurs.

Mini Bio de Robert Auffray

Depuis 2021 : Senior vice president et Global Finance & Supply Chain leader, Schneider Electric
       2017 : DSI France puis DSI Europe, Schneider Electric
       1992 : Nombreux postes à responsabilités jusqu’à Global BI IT director, Procter & Gamble

Formation
    Ingénieur, Institut polytechnique de Grenoble


A découvrir :
– « DSI Augmenté de l’année » : Yann Ludmann
– « DSI for Good de l’année » et « Grand Prix 2020 » : Alice Guehennec

Retrouvez également les portraits :
– De la DSI de l’année 2019 : Véronique Puche
– De la DSI for Good 2019 : Malika Pastor
– Du DSI Augmenté 2019 : Yves Caseau
Du DSI Orchestrateur 2019 : Pascal Wronski