Comme chaque vendredi, faites connaissance avec l’un des lauréats des « DSI de l’Année ». A l’honneur aujourd’hui, Raphaël Hélion, CITO & CDO de PwC France et Maghreb, est notre DSI Transformateur de l’année…

Dans cette catégorie très disputée, Raphaël Hélion s’est détaché par la trajectoire suivie pour transformer sa DSI en centre de profits et en faire une entité d’expérimentation et de création de produits que les métiers de PwC peuvent embarquer dans leur offre.

Il n’est pas courant que soit récompensé le DSI d’une entreprise de conseil œuvrant pour partie dans le domaine de la stratégie numérique. Mais le dossier de Raphaël Hélion était sans conteste le plus porteur de vision sur le long terme, mettant notamment en exergue un volet green IT absent des autres candidatures, et l’un des plus documentés et agréables à lire.

La transformation de sa DSI, Raphaël Hélion l’a entamée dès 2013. Objectif : en faire une entité de services technologiques numériques capable de servir les enjeux business de PwC, de soutenir la transformation des métiers et des offres du cabinet. Pas sur un mode big bang, qui laisse forcément du monde sur le carreau. Mais en douceur, pour emmener toute la DSI sur une trajectoire qui l’a fait progressivement passer d’un centre de coût à un centre de services, axé sur la qualité, à un centre d’innovation, axé sur la valeur, et enfin à un centre de profits. Et les équipes de la DSI sont ainsi impliquées dans un grand nombre de missions pour les clients de PwC.

Résultat, la DSI est devenue Digitech, cette entité de services technologiques numériques interne, qui ambitionne également de devenir « net zero carbon » d’ici 2025 et a signé le manifeste Planet Tech’Care.

Digitech accompagne toujours les utilisateurs internes. Elle les « augmente » même, avec des robots. 70 robots ont ainsi été développés. Avec un ROI mesuré et prouvé en termes d’heures économisées par chacun sur les tâches quotidiennes simples comme celles qui ont nécessité un apprentissage plus long (avec un assistant personnel doté d’un agent conversationnel).
Cette expérience, Raphaël Hélion l’a capitalisée dans un centre d’excellence, la RPA Factory, qui permet désormais à PwC d’accompagner ses clients sur ce sujet.

Plus généralement, l’entité qu’il dirige devient un territoire d’expérimentation de technologies émergentes qui pourraient servir les métiers de l’entreprise ou être proposés à ses clients : une dizaine de produits innovants ont ainsi été déjà développés.

La gestion du confinement s’est, elle, avérée très fluide sur le plan de la continuité d’activité puisque l’infrastructure et les collaborateurs étaient prêts depuis… 2016. Bien sûr, les métiers de l’entreprise le permettaient plus facilement que dans d’autres secteurs.

Le jury a également apprécié, dans le dossier de Raphaël Hélion, la mise en avant de son équipe « de choc », selon ses propres dires. « Il a mis ses collaborateurs au centre du changement », a commenté un membre du jury, rappelant qu’une bonne transformation numérique commence par la transformation de la DSI et des collaborateurs de l’entreprise.
La conclusion du tour de table est venue ensuite : « C’est le plus beau dossier de transformation ». Même si la compétition était rude, avec 17 candidats, et non des moindres, dans cette catégorie.

L’ENTREPRISE

Société d’audit, de conseil et d’expertise juridique et fiscale, PwC compte 284 000 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires annuel avoisinant 43 Md$. Sa région France et Maghreb couvre 6 400 utilisateurs, pour un chiffre d’affaires annuel de 962 M€. La DSI compte 120 collaborateurs internes.

Mini-Bio de Raphaël Hélion

Depuis 2020 : CITO & CDO, PwC
       2012 :  CITO (Chief information & technology officer), PwC France et Maghreb
       2001 : Directeur IT pour l’Europe de l’ouest, Baker McKenzie
       1998 : Consultant puis responsable IT, ABT Corporation (rachetée en 2000 par Niku)
       1997 : Consultant, TMIS

Formation

    Ingénieur, Institut des Sciences et Techniques des Yvelines


A découvrir :
– « DSI Résilient de l’année » : Aymeric Lacroix
– « DSI Orchestrateur de l’année » : Robert Auffray
– « DSI Augmenté de l’année » : Yann Ludmann
– « DSI for Good de l’année » et « Grand Prix 2020 » : Alice Guehennec

Retrouvez également les portraits :
– De la DSI de l’année 2019 : Véronique Puche
– De la DSI for Good 2019 : Malika Pastor
– Du DSI Augmenté 2019 : Yves Caseau
– Du DSI Orchestrateur 2019 : Pascal Wronski
– Du DSI Open de l’année 2019 : Sébastien Valla