EMC vient de dévoiler son nouveau Provider Cloud System (PCS), une architecture NFV qui permet aux fournisseurs de services de communication de virtualiser toutes leurs activités réseau. Elle permet aussi de proposer rapidement des systèmes cloud distribués et multi-services, à moindre coût.

Les acteurs des télécoms doivent en effet faire face à un nouvel écosystème : de nouveaux entrants qui, avec peu d’investissement, peuvent offrir les services traditionnels de communication et de mobilité, puis l’apparition de nouveaux types de services (streaming de médias, cloud public). Pour rester compétitifs, ils doivent donc trouver le moyen de mettre rapidement en place des services revus, en limitant les dépenses.

Une flexibilité et une disponibilité éprouvées

L’architecture de référence est basée sur des standards industriels de fonctions de virtualisation réseau. Elle tire parti des technologies VMware. Doté de services avancés de sécurité et de gestion de données, le PCS d’EMC offre des fonctions d’automatisation, de programmation et d’analyse prédictive tout à fait adaptées aux workloads nouvelle génération. Sa flexibilité vient de sa capacité à clusteriser les serveurs, le stockage et le réseau au sein d’une plateforme dotée de fonctions de virtualisation.

Selon EMC, avec une telle infrastructure, les coûts peuvent être réduits de plus de 60 % par rapport à des approches non basées sur la virtualisation.