Le moral des chefs d’entreprises dans les services liés aux nouvelles technologies se redresse. L’indice de l’Insee qui le mesure revient à l’équilibre alors qu’un an plus tôt – au cœur de la crise – il plongeait de 28 points. Les dirigeants anticipent même un rebond de la demande (+ 10), selon l’enquête mensuelle de conjoncture de l’Institut.

Si la situation de leur trésorerie s’améliore, nos décideurs sont en revanche pessimistes sur l’évolution des prix de vente (- 11). Ce qui rejaillit sur l’emploi. Ils envisagent de contracter leurs effectifs (- 11 contre – 3 en mars). Même si le taux de difficultés de recrutement remonte, passant de 20 % à 22 % en un mois.