Le groupe indien Infosys a rappelé Narayana Murthy deux ans après son départ à la retraite, pour tenter de se redresser, après des résultats décevants.

Contre toute attente, le groupe indien a rappelé son co-fondateur Narayana Murthy, 67 ans, deux ans après son départ à la retraite. Il a été nommé, avec effet immédiat, président exécutif du groupe, pour cinq ans, du groupe indien de services informatiques, basé à Bangalore.

K.V. Kamath, président non exécutif, a démissionné de ses fonctions et a été nommé « directeur indépendant ». S. D. Shibulal a été maintenu dans ses fonctions de directeur général.
 
Le groupe, numéro deux sur son secteur en Inde par son chiffre d’affaires, avait déçu le marché en avril 2013. Il avait publié des bénéfices décevants pour le quatrième trimestre de l’exercice 2012/13 et des prévisions de résultats peu encourageantes. Il table notamment sur une hausse de son chiffre d’affaires comprise entre 6 et 10% pour l’exercice en cours, soit un taux inférieur aux 12 à 14% attendus pour l’ensemble du secteur en Inde.
  
Infosys pâtit du ralentissement de l’activité chez ses principaux clients, les gros groupes américains et européens, qui ont réduit leurs dépenses de sous-traitance informatique, en raison de la morosité économique.

Plus grave, ses concurrents indiens (dont Tata Consultancy Services par exemple) ont, de leur côté, amélioré leur part de marché, à ses dépens, notent les analystes, dont certains remettent en cause la stratégie de Infosys de se concentrer sur les contrats à forte marge, en nette diminution dans le contexte économique morose actuel.

Patron mythique de l’entreprise, Narayana Murthy devra remettre la SSII indienne sur les rails de la croissance et lui rédéfinir une stratégie. Il sera accompagné dans cette tâche, par son fils Rohan.