Devenu véritable locomotive du secteur, le cloud computing devrait croître de 34,4 % par an d’ici à 2016, alors que le reste du marché informatique stagnera.

Rien ne semble arrêter l’essor du cloud computing. Selon IDC France, qui vient de publier une étude sur le sujet, le marché français du nuage informatique a pesé 1,9 milliard d’euros en 2012, ce qui représente une croissance de 46 %. En 2013, ce marché devrait atteindre 2,6 milliards d’euros, soit une augmentation de 35 %. Les trois principaux segments du cloud sont les services professionnels pour le cloud privé (conseil, intégration, développement, hébergement), les logiciels sous forme de services (Saas), et les infrastructures sous forme de services (Iaas).

L’excellente santé du cloud computing contraste avec le reste du marché informatique, plutôt atone. « IDC prévoit que le marché informatique connaîtra une croissance moyenne de 1,7 % entre 2011 et 2016, cette croissance se décomposant entre 34,4 % de croissance pour le modèle cloud computing et – 0,3 % de croissance pour le modèle traditionnel », explique Sébastien Lamour, analyste IDC en charge de l’étude, dans un communiqué.

Le cloud computing, locomotive du marché informatique