Tout a commencé en juillet dernier, lors de la clôture de la classique conférence mondiale du groupe. Kevin Turner, directeur opérationnel de Microsoft, a clairement montré ses intentions belliqueuses face à Salesforce, spécialiste du SaaS (logiciel en tant que service).

 

Dans ce domaine en pleine expansion, l’heure est désormais à l’affrontement direct et l’éditeur n’a pas l’intention de s’en laisser compter. Pour cela, le géant américain s’est offert, pour une centaine de millions de dollars, son partenaire, spécialiste en SaaS, Parature.

 

Ce rachat va permettre à la firme de Redmond de concurrencer les géants Salesforce ou Oracle sur leur propre terrain. Mais également de renforcer une offre lacunaire en matière de services au client. Parature, de ce point de vue, est un joyau inestimable avec son portefeuille de 70 millions d’utilisateurs, parmi lesquels IBM…  Microsoft élargit donc clairement son offre de CRM version SaaS.

 

Pour parvenir à ses fins, Microsoft a lancé en octobre dernier son Dynamics CRM Online qui intègre désormais, dans sa version pro, l’outil de réseau social d’entreprise Yammer. Au chapitre des nouveautés, notons aussi le multi-terminal puisque des applications tactiles pour tablettes et smartphones sont, elles aussi, prévues.

 

Si Microsoft disposait déjà d’une offre, bien que moindre, en matière de CRM, le rachat de Parature est une excellente affaire, venant directement concurrencer les principaux acteurs du secteur. La volonté de l’Américain est d’ailleurs très explicite : mettre à mal leur suprématie et tout particulièrement celle de Salesforce.