La société de télécommunications Ericsson vient d’inaugurer son premier centre mondial TIC (technologies de l’information et de la communication) sur ses terres, à Linköping en Suède, renforçant ainsi sa présence en Europe.
« De conception ultramoderne et durable » selon le groupe, cette antenne exploitera les dernières technologies cloud. Une avancée qui facilitera la collaboration de la multitude d’ingénieurs R&D d’Ericsson à travers le globe, et qui offrira davantage d’efficacité dans la commercialisation des innovations. 

Ouverture prochaine de deux autres centres mondiaux
En corrélation avec la stratégie énoncée par le groupe en 2013, deux autres centres mondiaux TIC devraient suivre cette première inauguration. Le deuxième sera également implanté en Suède, tandis que le troisième ouvrira ses portes outre-Atlantique, au Québec.

Les trois centres contiendront l’intégralité du portefeuille du groupe sur une superficie totale de 120 000 m², l’équivalent de 14 terrains de football. Ils assureront le lien entre tous les départements et collaborateurs de l’entreprise : services organisations, laboratoires d’essais, datacenters et les 25 000 ingénieurs R&D.
Implantés dans des zones à forte potentialité en termes d’énergies renouvelables et bâtis de façon ergonomique, ces centres et leur architecture évolutive permettront aussi à Ericsson de diminuer de 40 % sa consommation en énergie. Une facture réduite qui permettra au géant suédois des télécommunications de s’orienter vers d’autres investissements.