Nouvelle version de son appli iPhone, boîtes à surprises… La créatrice du site de bons plans My Little Paris innove sans cesse, sans jamais perdre le grain de folie qui a fait son succès.

Lorsqu’on pousse les portes de My Little Paris, boulevard Rochechouart (Paris IXe), on se sent un peu à la maison. Toits mansardés, machine à coudre, table prête… Un hasard ? Sûrement pas. Fanny Péchiodat, la fondatrice de ce média féminin (40 collaborateurs, un million d’abonnés à la newsletter) ne fait rien comme les autres. 

Tout a commencé début 2008. Employée au service marketing des parfums Jean-Paul Gaultier, Fanny Péchiodat envoie un courriel à son réseau, truffé de bonnes adresses parisiennes. Très vite, elle étudie ce qui se fait outre-Atlantique et découvre Dailycandy et Urbandaddy.

Et réalise que là-bas, les consommateurs n’assimilent pas ces lettres à du spam. Ces courriers mettent en avant une seule information, lisible en moins d’une minute, avec un vrai ton. Sans moyens ni stratégie d’acquisition d’abonnés, Fanny Péchiodat et sa sœur décident de lancer My Little Paris avec une newsletter au ton léger et mordant. Elle répète à son équipe de dénicheuses sillonnant Paris, en quête de bons plans, qu’elles doivent dans leurs articles “ écrire à leur meilleure copine ”.

Univers décalé. Dès le démarrage du site, Fanny Péchiodat fait un autre choix décalé, décisif pour son image. Elle y publie les dessins au pinceau scannés, très poétiques, de Kanako Kuno, créant ainsi l’identité visuelle si particulière de My Little Paris. Elle veille à faire figurer ces croquis sur tous les supports de communication de l’entreprise : la newsletter, les versions iPad, iPhone… “ Réinjecter de l’émotion dans le Web, voilà le fil rouge de ce que nous faisons ”, martèle l’entrepreneuse. Et même dans les “ e-mails des partenaires ” envoyés chaque semaine aux abonnés, dont le contenu est réécrit à la sauce My Little Paris !

Depuis un peu plus d’un an, Fanny Péchiodat mise sur l’e-commerce. Moyennant 15,50 euros, My Little Paris envoie chaque mois une boîte à surprises (My Little box) à plus de 40 000 abonnées, contenant produits de beauté et accessoires tendance. L’activité génère déjà la moitié de ses revenus. De quoi inciter cette femme réputée pour sa rapidité d’exécution et son culot à tester bientôt les nouvelles idées qu’elle réserve à ses copines lectrices.

Bio

1998 : ESCP-EAP.
De 2002 à 2006 : Chef de produit international senior chez l’Oréal.
De 2006 à 2009 : Chef de marque innovation-nouveaux produits chez Parfums Jean-Paul Gaultier.
Depuis 2009 : Fondatrice et directrice générale de My Little Paris.