La fonction de chief data officer (CDO) en entreprise progresse fortement depuis quelques mois. Seulement 400 professionnels en 2014, ils étaient un millier en 2015. Cette progression pose aujourd’hui plusieurs questions sur la position de chaque CDO au sein d’une organisation, d’autant que ces nouveaux professionnels sont jeunes et manquent d’expérience dans ce métier en construction. Gartner a identifié quatre rôles types, afin de les aider à être en phase avec les besoins de leur entreprise concernant la gestion des données :

  1. Le CDO vu comme une salle des machines. Son rôle est de fournir des données opérationnelles aux métiers, focalisées sur les besoins, grâce à un travail d’analytique et à une observation et analyse des données de marché.
  2. Le CDO pour tous. Ici, il se focalise sur les besoins des utilisateurs internes, avec une forte poussée pour que les données soient utilisées afin de rompre avec les habitudes et créer de nouveaux modèles d’affaires.
  3. Le CDO comme fournisseur de services. Dans ce cas, le CDO propose des services opérationnels basés sur la data, utilisés en interne et en externe. Les activités sont développées dans une organisation de services partagés.
  4. Le CDO est l’entreprise. L’information devient l’une des données externes à part entière de l’entreprise, ou est indissociable de son offre. Le CDO mène la transformation de la structure et la stratégie de différenciation.