Google a annoncé lors de sa conférence annuelle I/O la mise à disposition de nouveaux outils à destination des développeurs travaillant sur la plateforme Google Cloud.

Le voile a ainsi été levé sur trois outils de surveillance, débogage et traçage du fonctionnement des applications, s’exécutant sur les services hébergés de Google. Ils doivent servir à déterminer les raisons pour lesquelles un programme tournant sur App Engine, ou une base de données, ralentit.

De la surveillance au déboggage

Le service le plus notable de ce trio est Google Cloud Monitoring. Celui-ci fournit des tableaux de bord et des métriques sur les performances des applications cloud.

Les bases de données, tout comme les serveurs d’application, peuvent ainsi être surveillés en continu.

Les deux autres outils présentés par Google sont conçus pour une analyse plus détaillée du comportement des applications. Cloud Trace donne des informations sur la façon dont un programme effectue des requêtes et indique le temps de latence pour l’exécution de chacune des tâches. Cloud Debugger permet, quant à lui, de fournir des informations de déboggage à des moments précis où une application est arrêtée.

Du stockage en masse

Ces trois services viendront s’ajouter à la longue liste d’outils de développement déjà disponibles.

Pour compléter son offre, Google met à disposition plusieurs services professionnels de stockage en ligne, dont Cloud Data Storage.

La conférence I/O a aussi été l’occasion de présenter un nouvel entrant : Drive for Work, un service de stockage illimité permettant de stocker des fichiers pouvant aller jusqu’à 5 To.