Le géant du web crée un consortium pour permettre l’intégration des terminaux Android avec les systèmes embarqués des automobiles. Les premiers modèles « Android ready » devraient sortir en 2014.

Google a décidé de mettre le turbo dans le domaine des voitures connectées. Le géant du web a annoncé aujourd’hui, à l’occasion du salon CES 2014 à Las Vegas, la naissance d’Open Automotive Alliance (OAA). Ce consortium associe Google, Nvidia et quatre constructeurs automobiles : General Motors, Audi, Honda et Hyundai. Son objectif est d’intégrer Android avec les systèmes d’information et de divertissement des automobiles.

« Ce ne serait-ce pas génial si vous pouviez venir à bord avec vos applications préférées et votre musique, et de les utiliser en toute sécurité au travers de l’affichage et des contrôles de la voiture? Ensemble, avec nos partenaires de l’OAA, nous travaillons pour permettre de nouvelles formes d’intégration avec les appareils Android, et d’adapter Android pour la voiture pour une conduite plus sûre, plus facile et plus agréable pour tout le monde », explique Patrick Brady, directeur ingénierie Android, dans une note de blog.

La création de l’OAA n’est qu’une surprise à moitié. La semaine dernière, des informations avaient déjà filtré sur un accord entre Google et Audi. En réalité, l’accord est donc beaucoup plus large. Par ailleurs, l’objectif est assez ambitieux : les premières voitures avec Android devraient sortir avant la fin de l’année 2014. C’est qui est plutôt rapide, dans la mesure où les cycles de développement de l’industrie automobile sont assez longs. Il faut deux à trois ans ne serait-ce que pour concevoir un nouveau modèle de voiture.  

Apple a dégainé en premier

Mais il faut dire que le temps presse. Google n’est pas le premier à s’intéresser aux voitures connectées. En juin 2013, Apple avait déjà présenté « iOS in the Car », un standard technologique permettant au conducteur de déporter vers le système embarqué de sa voiture certaines applications de son iPhone ou de son iPad. Par exemple la musique, le téléphone, la messagerie, etc.

Cette intégration avec iOS devrait être disponible en 2014 chez toute une série de constructeurs, dont BMW, Mercedes, Nissan, Ferrari, Chevy, Volvo, Jaguar, Honda ou Hyundai. Les deux derniers se placent donc dans les deux camps, ce qui ne veut pas dire que leurs voitures disposeront d’une double intégration. Certains modèles seront peut-être positionnés Android et d’autres plutôt iOS. Bref, la guerre Android-iOS dans les voitures est bel et bien déclarée.

« iOS In The Car » a été présenté en juin 2013.