Toutes les grandes SSII affichent une baisse de leurs chiffres d’affaires. Seul Fujitsu tire à peu près son épingle du jeu.

Pas de bouleversement dans le quinté des SSII mondiales. IBM conserve son trône avec 7,2 % de parts de marché et 55 milliards de dollars de revenus selon les données de Gartner. HP est à la deuxième place, à 34,485 milliards de dollars.

Sans surprise, tous les acteurs affichent une décroissance de leur chiffre d’affaires par rapport à l’année 2008. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne. Fujitsu, le 3e acteur mondial des services informatiques, n’enregistre qu’une légère baisse de ses revenus (- 0,4 %). HP et Accenture ont en revanche perdu des parts de marché par rapport à leurs concurrents, en raison de la chute accentuée de leur chiffre d’affaires (supérieure à 10 %). Chez HP, les différentes mesures d’économies mises en place suite au rachat d’EDS et les 24 600 suppressions de postes annoncées à l’automne 2008 sont de nature à expliquer cette dégringolade.

Avant la crise, Accenture, optimiste, tablait sur une hausse de ses activités. Finalement, la société a vu son activité se dégrader au fil des mois. Pour son exercice annuel achevé fin août 2009, la SSII n’a pu que constater les dégâts : le recul de 8 % de son chiffre d’affaires en dollars. Trois des piliers du groupe – le secteur industrie manufacturière-transport, les services financiers et le secteur communication-high-tech – ont été frappés de plein fouet par la crise et par un effet de change, il est vrai, défavorable.