En matière de stockage – pour HP comme pour de nombreux fournisseurs – tout se joue désormais du point de vue du « datacenter entièrement virtualisé » (Software Defined DataCenter).

En ce sens, HP vient de parfaire son offre logicielle de stockage virtuel en améliorant Store Virtual, son système de gestion de stockage, auparavant connu sous le nom de Lefthand.

Le système d’exploitation Store Virtual délivre des options de stockage dans le cloud pour Helion, la nouvelle distribution Openstack de HP. Il est aussi en mesure de piloter l’hyperviseur Linux KVM. Jusqu’ici seuls vSphere et Hyper-V étaient compatibles avec celui-ci.

Pour le configurer, HP a redessiné les contours de ses outils d’administration One View et Store Front, facilitant la prise en main par de nouveaux utilisateurs.

Une nouvelle baie flash d’entrée de gamme

À travers Store Virtual, c’est le service de stockage en mode bloc Cinder qui est mis à jour dans sa version la plus récente, afin d’orchestrer OpenStack. Un ensemble d’API Rest pour adjoindre des services d’éditeurs tiers a également été ajouté.

La gestion de l’espace de stockage est optimisée dans les environnements VMware et Microsoft. Ainsi, l’espace libre pour les machines virtuelles est automatiquement calculé et les fichiers obsolètes sont supprimés. L’effacement et la conservation des fichier sont sécurisés grâce au service StoreOnce Security Pack.

A côté de ces système de stockage « logiciels », HP proposera à la fin du mois de septembre un nouveau système de stockage flash, que l’on peut qualifier d’entrée de gamme par rapport à la série 3PAR StoreServ 7450. Les baies StoreServ 7200 All-Flash Array offriront une capacité de stockage 100% flash allant de 7 à 690 To de capacité utile, avec un prix de départ à 35 000 dollars.