C’est lors de sa grand-messe « Insight » qu’IBM a lancé son offre de Spark-as-a-Service. Ce déploiement fait suite à une période de 13 semaines de bêta-test menée auprès d’une communauté de 3 000 développeurs. Reposant sur sa plateforme de développement dans le cloud (PaaS) Bluemix, cette solution permet de concevoir des applications métier, business ou grand public, alimentées massivemnt par des données.

La firme d’Armonk profite de cette intégration de Spark Apache à son PaaS Bluemix pour y inclure et connecter d’autres services maison, à l’instar de la base de données NoSQL Cloudant ou du service d’entrepôt de données dans le cloud dashDB.

Bientôt pour Watson ?

Cette annonce concrétise les efforts d’IBM envers Spark. En juin dernier, le géant américain avait annoncé plusieurs centaines de millions de dollars d’investissement dans cette technologie open source très en vogue dans le domaine du big data, et qui est gérée par la fondation Apache. Le programme d’intelligence artificielle Watson devrait, à terme, également en bénéficier, lui qui figure parmi les priorités d’IBM.

Pour rappel, Spark est capable de fonctionner sur un cluster de serveurs et de traiter des données jusqu’à cent fois plus rapidement que MapReduce, grâce au stockage des bases de données en mémoire.