Cloud hybride : Béatrice Kosowski, Présidente d'IBM France est notre invité de la semaine

Cloud

IBM : « Notre conviction, c’est que le Cloud hybride est le modèle qui amène le plus de valeur »

Par La rédaction, publié le 08 décembre 2023

Face à la multiplicité des contraintes règlementaires et la nécessité de contrôler plus que jamais ses données, bien des entreprises favorisent les architectures hybrides. Une approche qui est le pilier fondateur du nouvel IBM depuis le split avec Kyndryl. Pour évoquer les défis cloud des DSI mais aussi l’actualité chargée d’IBM en IA et en quantique, sa présidente en France, Béatrice Kosowski, est notre invitée de la semaine.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Depuis le Split, IBM a fondé l’essentiel de sa stratégie sur la notion de cloud hybride. L’éditeur revendique d’ailleurs une stratégie cloud distincte et spécialisée qui le différencie des autres grands acteurs américains. Pour notre invité de la semaine, Béatrice Kosowski, présidente d’IBM France, cette approche, qui allie la flexibilité du Cloud public à la sécurité et au contrôle du Cloud privé, s’est imposée dans 70% des entreprises comme étant le modèle le plus valorisant. Cette stratégie repose bien évidemment sur la technologie de Red Hat et plus particulièrement sur OpenShift devenu le pilier des architectures hybrides.

Mais le cloud hybride n’est pas le seul pilier du nouvel IBM. L’innovation en est un autre avec en fer de lance l’IA et le quantique. Guy Hervier revient avec Béatrice Kosowski sur les changements de stratégie opérés par IBM en matière d’IA. Pour notre invité, IBM se concentre sur l’IA ouverte et transparente, soulignant l’importance de la confiance et de l’éthique dans l’utilisation de l’IA. L’entreprise a récemment lancé Watsonx, une plateforme d’IA générative, qui intègre une gouvernance forte (watsonx.governance) pour assurer la transparence et l’éthique des algorithmes. IBM est aussi l’instigateur d’une nouvelle alliance intégrant plus de 50 acteurs de la Tech pour encourager une science ouverte en matière d’IA et un développement en open source des modèles et des technologies associées.

Quant au quantique, il a été au cœur des annonces IBM de la semaine. La présidente d’IBM France revient sur le changement de cap annoncé où la priorité n’est désormais plus donnée à la course aux qubits, mais à la fiabilisation des technologies quantiques et à leurs applications pratiques. IBM a récemment étendu sa roadmap quantique jusqu’en 2033, démontrant ainsi sa confiance dans les avancées futures et son engagement continu dans la recherche et le développement quantiques. Pour Béatrice Kosowski, l’annonce du Quantum System Two, cette semaine, avec ses innovations en termes de fiabilité et de performance, souligne la progression d’IBM vers la réalisation d’une informatique quantique utile et applicable. La régularité avec laquelle IBM suit jusqu’ici ses roadmaps quantiques démontre ainsi une vision claire et une stratégie déterminée pour façonner l’avenir de cette technologie révolutionnaire.

Cet entretien est aussi l’occasion de faire un point sur l’écosystème mainframe d’IBM toujours bien présent et source d’innovations mais aussi sur les multiples acquisitions opérées par le groupe depuis le split avec Kyndryl il y a tout juste deux ans.

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité