À n’en pas douter, la souveraineté numérique européenne sera au cœur des préoccupations des DSI en 2022. Au-delà des enjeux politiques, il y a aussi des enjeux de cybersécurité, de préservation des emplois, mais aussi de simplification pour les entreprises, y compris les TPE et PME.

Ces volontés européennes et françaises sont une opportunité pour bien des acteurs français d’attirer l’attention des entreprises sur leurs offres et leur potentiel mais aussi d’encourager les entreprises à s’intéresser davantage aux services des acteurs français du cloud. Si ces acteurs ne peuvent concurrencer la richesse fonctionnelle des hyperscalers américains, ils « peuvent néanmoins satisfaire 80% des besoins des entreprises aujourd’hui » tout en se montrant plus simples à appréhender et plus accessibles par leur proximité.

C’est ce qu’explique notre invité de la semaine Alexis de Goriainoff, PDG et cofondateur de la scale-up Sewan, acteur du CaaS (Communication as a Service) et de la connectivité, désormais aussi acteur de l’hébergement et du cloud qui a racheté Ikoula cette année. Il explique qu’il est essentiel « d’arriver à développer le Cloud en Europe. Une stratégie difficile car les marchés européens sont encore cloisonnés. Une PME allemande n’achètera jamais des services chez OVHcloud. C’est un problème culturel ! »