Pour répondre aux exigences de performance des serveurs, Intel propose une nouvelle génération de puces Xeon E5-2600. Basée sur la micro-architecture Broadwell, conçue pour les besoins des datacenters et du cloud, elle équipe déjà les derniers serveurs d’HPE, Dell et Lenovo.

Également compatible avec les serveurs de génération précédente (via mise à jour du firmware), le Xeon E5 v4, gravé à 14 nm et cadencé à 2,2 GHz par socket, peut intégrer jusqu’à 22 cœurs. Côté mémoire, le composant supporte 4 canaux DDR4 au maximum, en 2 400 MHz. Selon Lenovo, il affiche un gain de 44 % de ses performances par rapport aux modèles précédents. Grâce à l’évolution du Turbo Boost, il est désormais possible de jouer sur les fréquences de chaque cœur, afin d’optimiser les capacités de chaque application.

Une meilleure gestion des VM et plus de sécurité

En parallèle, l’outil de gestion Intel Resource Director bénéficie de nouveaux modules de surveillance et de gestion de bande passante mémoire par cœur, pour faciliter la priorisation des workloads des machines virtuelles. Une nouveauté que peuvent d’ores et déjà exploiter Xen et KVM.

Enfin, les processeurs sont davantage sécurisés, notamment grâce à un chiffrement AES accéléré et des signatures et vérifications (ECDSA, RSA, DSA) améliorées. De plus, les algorithmes de chiffrement se voient parés de nouvelles instructions (ADOX et ADCX) et s’appuient sur RSEED pour la génération de nombres aléatoires.