Apple vient de lever un peu plus le voile sur les nouvelles versions de ses deux systèmes d’exploitation. Yosemite, la version actuellement en développement de Mac OS X, est désormais disponible dans une bêta publique. iOS 8, le système d’exploitation mobile d’Apple pour iPad et iPhone, devrait, quant à lui, être proposé à compter de septembre prochain.

De nouvelles fonctionnalités

Une intégration plus fine entre ordinateurs Mac OS X et terminaux mobiles est à l’ordre du jour. Pour l’OS mobile, elle prend les traits d’un module baptisé Continuity.

Apple décrit ce programme comme le seul moyen de relier les différents appareils de sa gamme autour de fonctions de communication téléphonique ou de messagerie électronique. Il s’inscrit dans la stratégie d’Apple qui vise à synchroniser les terminaux entre eux pour plus d’efficacité et, surtout, tirer parti des services cloud qu’Apple cherche à promouvoir.

Ainsi, avec Continuity, un appel sur un iPhone sera directement transférable sur un Mac ou un iPad. Autre nouveauté : lorsqu’un utilisateur commencera à écrire un mail sur un iPhone, il pourra le terminer sur son ordinateur au moyen de « Handoff », un des programmes de base de Continuity.

Continuity sera également en mesure d’activer à distance un hotspot WiFi ad hoc lorsqu’il sera situé près d’un Mac sans connexion. Un bémol toutefois : l’outil ne fonctionnera que sur des terminaux compatibles Bluetooth 4.0 et LE.

Le langage Swift en développement

Au-delà de ces fonctions de productivité, l’arrivée des deux systèmes va permettre aux développeurs de mettre à l’épreuve le nouveau langage de programmation pour Cocoa : Swift. Des nouvelles applications écrites intégralement en Swift et comparables à celles écrites en objective-c comme le carnet de notes Vesper, sont attendues.

Apple a placé de grands espoirs dans ce langage et son évolution. La firme n’exclut d’ailleurs pas d’en faire, plus tard, un projet open source et même un langage de développement pour d’autres terminaux que ceux d’Apple.

Pour le moment, il s’agit bien sûr, pour Swift, de faire ses preuves et de s’affirmer comme un langage à la syntaxe simplifiée, mais tout aussi performant que d’autres alternatives, comme le déjà éprouvé Go de Google.

Ces nouveautés s’associent à la prochaine commercialisation de l’iPhone 6. Cette dernière version du produit phare d’Apple est très attendue. En effet, les ventes de ses prédécesseurs ont dopé les résultats d’Apple au 3ème trimestre comptable 2014, la firme enregistrant un bénéfice net de 7,7 Md$.