Au sommaire > Dossier : L’entreprise automatisée, une mécanique encore peu huilée / Enquête: Le DPO dessine encore ses propres contours / Entretien: Stéphane Rousseau DSI d’Eiffage / Portrait: Marc Mouttet, Pixid / Cigref, USF, Assises de la Cybersécurité, IT Verte…

460 Kg : voici un poids qui doit résonner aujourd’hui à l’esprit des DSI. Ce poids, trop lourd, représente l’équivalent en CO2 par an et par utilisateur du numérique au bureau, nous apprend le Benchmark 2021 de GreenIT.fr.
460 kg, c’est déjà 27% de l’empreinte énergétique en CO2 soutenable pour un Français (pour rester dans la limite de 1,5% de hausse du réchauffement climatique). Alors que la COP 26 réunit à Glasgow la communauté internationale, cette mesure jette (à nouveau) un pavé dans la mare polluée du numérique. L’heure est toujours à l’urgence, malgré des efforts consentis et une maturité plus forte des entreprises. Mais tout est encore histoire de compensation alors que c’est bien de prévention qu’il doit s’agir.

Toutefois, des initiatives émergent. À l’image de ceux entrepris par Stéphane Rousseau, le DSI d’Eiffage en couverture de ce numéro, qui a outillé la stratégie bas carbone du groupe spécialisé dans les matériaux de construction.  De mesures et de bonnes pratiques, il est encore question dans le guide publié par l’Institut du Numérique Responsable (également présent dans ce numéro), qui propose une grille de lecture en matière d’écoconception de services numériques.

L’effort « Zero Carbone » des entreprises ne se fera pas sans repenser les processus. L’IA et la RPA auront aussi leur rôle à jouer. Le dossier du mois est justement dédié à l’entreprise automatisée.

Dans un tout autre domaine, retrouvez également dans ce numéro notre enquête du mois qui a conduit la rédaction à questionner les DPO de grandes sociétés sur les modèles organisationnels désormais en place. Trois ans après la RGPD, les contours de la fonction se dessinent encore…

Toujours dans ce numéro, Allianz, Manutan, Apicil Epargne, Suez, la SNCF et Afflelou se sont confiés à IT For Business pour partager leurs usages et partager leurs bonnes pratiques.

Enfin, la rédaction vous propose comme tous les mois de découvrir ou redécouvrir quelques startups : Modjo (analyse de conversation), GetCollective (suivi de projets), Ideta (bots) et ADN.ai (publicités web vocales) sont les invités de ce numéro.

Bienvenue dans IT for Business le magazine, n°2266… En voici le sommaire détaillé :

 

À LA UNE

« Construire des applications métier sous contrôle dans une IT durable »
Entretien avec Stéphane Rousseau, DSI d’Eiffage

LE DOSSIER DU MOIS

L’entreprise automatisée : une mécanique encore peu huilée

– Automatisation : une tendance de fond qui demande à se structurer
– Accélérer la satisfaction et l’expérience
– Soulager des acheteurs sous pression
– L’IA et la RPA, les meilleurs amis de la DRH ?
– RPA, des robots à adapter (presque) en permanence
– Gouvernance : l’indispensable adhésion des métiers

L’ENQUÊTE DU MOIS

Le DPO dessine encore ses propres contours

LE PORTRAIT DU MOIS

Marc Mouttet, directeur général, opérations et IT de Pixid
« L’excellence des services digitaux en toute simplicité »

USAGES / RETOURS D’EXPÉRIENCE

ALLIANZ France veut une IT plus sobre
MANUTAN fait bondir sa réactivité grâce à l’IA
APICIL ÉPARGNE ouvre sa plateforme digitale à son écosystème
SUEZ optimise ses tournées grâce à la virtualisation des données
LA SNCF embarque ses 5 000 informaticiens dans la supervision du SI
AFFLELOU zoome sur ses clients

ANALYSES

– Les grands chantiers du nouveau bureau du Cigref
– Assises de la Sécurité
2021 : un écosystème étendu qui doit coopérer
– L’USF et SAP (re)partent du bon pied

DÉCRYPTAGE

Pression sur les salaires en sortie de crise

JURIDIQUE

Les DSI face au monde réel des métavers

RADAR

IT « Verte », Année Zéro

OPINIONS

Le jeu collectif en cybersécurité est une urgence absolue
Le marché de la deep tech s’emballe en Europe

STARTUPS

Modjo analyse les conversations commerciales
GetCollective optimise le suivi de projets
Ideta simplifie la création de bots
ADN.ai fait parler les bannières du web

R&D

Vers une norme pour le numérique responsable