D’après le cabinet spécialisé IDC, le cloud public n’enregistre qu’une progression de 1,9 %, contre 6,8 % pour le cloud privé au 1er trimestre 2016. À noter toutefois que leurs revenus respectifs représentent 3,9 Md$ et 2,8 Md$. Ainsi, le cloud public ralentit l’ensemble du marché des infrastructures IT cloud qui n’a atteint, sur la période, que 3,9 % de croissance par rapport à 2015, soit 6,6 Md$.

Les ventes de serveurs dans le cloud public ont progressé de 8,7 %, contre une baisse de 1,1 % pour les infrastructures privées. Les switchs Ethernet progressent, quant à eux, sur les deux marchés avec des hausses de 53,7 % dans le privé et de 69,4 % dans le public. Enfin, les infrastructures de stockage ont reculé de 29,6 % pour le cloud public et ont grimpé de 11,5 % pour son homologue privé. De leur côté, les ventes de solutions non-cloud ont chuté de 6 % sur un an.