La croissance ne se décréte pas de Paris ou de Bruxelles, mais vient de la base, de la multitude d’entrepreneurs

Une crise qui dure est une transition, une métamorphose. Or, dans toutes les grandes mutations de l’ère industrielle, la croissance n’est jamais venue d’en haut, n’en déplaise au mode étatique et centralisateur français. Elle ne se décréte donc pas de Paris ou de Bruxelles, mais vient de la base, de la multitude d’entrepreneurs qui prennent des risques afin de participer à l’émergence d’une nouvelle société de la connaissance, en fait d’une nouvelle civilisation.

Celle-ci s’appuie, bien entendu, sur le numérique. Elle se distingue par l’avènement du service ou, mieux, de l’intégration produit-services-intelligence dès la phase du design (exemple : l’Internet des objets). Cette nouvelle société de la connaissance ne repose plus sur la réussite individuelle. Son KPI (indicateur clé de performance) est celui de l’excellence collective. Cela correspond au cycle que nous vivons aujourd’hui avec une plus grande horizontalisation du pouvoir et des organisations (avec l’arrivée de plates-formes collaboratives ouvertes) ; chassez les silos, ils reviennent sous forme de communautés.

Et comme il est inutile d’espérer en venir à bout, l’important est de les mailler au sein d’un réseau le plus dense possible et, donc, de fournir le maximum de passerelles entre les silos-communautés. Cette démarche laisse chaque employé choisir le chemin le plus efficace pour remplir sa mission. La Barclays Bank représente un bon exemple du modèle services-excellence collective. Fondée en 1896, elle a grandi avec la deuxième révolution industrielle. Elle a su s’adapter en changeant, dès décembre 2012, le mode de rétribution au volume de ses 22 000 collaborateurs, gestionnaires de comptes en agence. Le système historique individualisé a ainsi été remplacé par une rémunération à la satisfaction client collective par agence, mesurée par un organisme indépendant. Un exemple qui illustre bien que l’entreprise numérique et la société de la connaissance sont en marche.