« La maturité des entreprises françaises et des organismes publics vis-à-vis du Cloud ne cesse d’augmenter », affirme Pierre Audoin Consultants dans son rapport Cloudindex de juin 2014. Les entreprises françaises sont désormais 29 % à déclarer utiliser des solutions de cloud, contre 23 % en décembre 2013.

Principale porte d’entrée dans l’univers du cloud, le logiciel en tant que service (SaaS), est utilisé par près de la moitié (48 %) des sociétés interrogées. A l’inverse, les offres d’infrastructure dans le cloud (IaaS), plus lourdes et plus coûteuses à adopter, sont peu présentes dans les petites structures, mais se développent dans les ETI et au sein des grands comptes. Pour ce qui est des plates-formes de développement dans le cloud (PaaS), encore plus complexes, elles restent, selon l’étude, l’apanage de développeurs pointus.

Flexibilité et réduction des coûts

Les raisons du passage au cloud sont avant tout stratégiques puisque 30 % des répondants déclarent y recourir pour soutenir un changement de modèle économique. Dans le détail, les organisations souhaitent dans près de deux tiers des situations (63 %) gagner en flexibilité et dans 56 % des cas réduire leurs coûts.

« Pour autant, une stratégie cloud n’est définie que dans 11 % des organisations. Dans la majorité des cas, c’est le DSI qui porte cette stratégie (55 %), et la met en œuvre (80 %). Les métiers ont une vision plus tactique. Ils ne portent la stratégie que dans 10 % des cas », explique l’étude. Enfin, le cloud se heurte à des craintes autour de la sécurité – liées à l’affaire Prism -, exprimées par la moitié (48 %) des répondants.