Le groupe Etex a mis en oeuvre un SD-Wan avec GTT Communications

@Work

Le groupe Etex appuie sa croissance internationale sur son SD-WAN

Par Alain Clapaud, publié le 24 janvier 2023

Moins coûteux et plus rapides à déployer que le MPLS, les réseaux SD-WAN font leurs preuves auprès des groupes qui doivent interconnecter de multiples sites. Le groupe belge Etex mise sur eux pour se développer à l’international.

Fabricant de matériaux de construction, le groupe Etex exploite plus de 140 installations dans 45 pays. Le rôle de son réseau WAN est donc capital pour le fonctionnement de l’entreprise au quotidien, et pour intégrer les nombreuses entreprises qui rejoignent le groupe chaque année.

C’est ainsi que la DSI du groupe s’est rapprochée de l’opérateur GTT Communications (Easynet, à l’époque) en 2011 afin de lui faire interconnecter les sites d’activités européennes et latino-américaines rachetées à Lafarge.

Depuis, le groupe a confié à son partenaire le projet de moderniser ce réseau MPLS pour aller vers une approche SD-WAN. Richard Pym, responsable de la technologie du groupe, explique sa démarche : « L’intérêt du SD-WAN, appuyé sur Silver Peak [fournisseur racheté par Aruba/HPE en 2020, NDLR], c’est l’optimisation de la bande passante. Nous avons en effet de nombreuses applications dans le Cloud, avec beaucoup de services SaaS tels que Salesforce. Le SD-WAN nous permet de rendre plus performante la circulation de ces flux réseaux. »

Une stabilité exemplaire

Le WAN du groupe repose encore sur de nombreux liens MPLS, mais migre peu à peu vers du SD-WAN (91 sites raccordés à ce jour dans 25 pays).

Outre des coûts d’utilisation bien plus bas (-15 % sur les coûts réseaux, -30 % sur les coûts par Mbit/s), la nouvelle approche a permis de réduire drastiquement les délais d’attente liés à l’activation de nouvelles lignes, bien plus importants avec des liens MPLS. « En plus de ces gains sur les coûts et la flexibilité, SD-WAN nous apporte une plus grande stabilité réseau, notamment sur notre trafic SAP. Les utilisateurs ne remarquent même pas lorsqu’une connexion tombe et bascule sur le lien de backup. »

Richard Pym,

head of technology du groupe Etex


« Nous avons aujourd’hui de nombreuses applications dans le Cloud, beaucoup de services SaaS comme Salesforce. Le SD-WAN nous permet d’optimiser la circulation de ces flux réseaux. » 

Le responsable estime aussi que si un SD-WAN est sans doute plus complexe à implémenter, sa fiabilité d’exploitation est très élevée (-60 % sur le nombre d’incidents relevés).

Parmi les services à valeur ajoutée de l’offre SD-WAN de GTT Communication, Etex commence à exploiter la fonction de Virtual Voice Network. « Nous utilisons Microsoft Teams et le trafic voix passe désormais par le réseau SD-WAN. Plusieurs centaines de numéros de téléphone dans 25 pays sont gérés de cette manière et cela nous évite de conserver des PABX sur les sites. »

En outre, le groupe a mis en place des liens réseaux directs ExpressRoute avec les datacenters de Microsoft pour doper les temps d’accès à ses applications portées par Azure : « Cette année, nous avons effectué des migrations d’applications vers Microsoft Azure. À cette occasion, nous avons accru la bande passante vers les datacenters Microsoft afin de réaliser les transferts de données. »

Etex poursuit sa stratégie d’acquisitions et de nouveaux sites devraient rejoindre le SD-WAN du groupe dans les prochains mois.


L’Entreprise

Activité : Fabrication de matériaux de construction
Effectif : 13 500 personnes
CA : 2,972 md€ (2021)


À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité

Verified by MonsterInsights