Fanny Seiler Consultante, mc2i Groupe  

Selon le Standish Group, seulement 16 % des projets informatiques se terminent dans les budgets et les délais prévus initialement. Se- lon une autre étude, 56 % des défauts de qualité des logiciels ont pour origine l’expression des besoins. À l’évidence, le cadrage d’un projet informatique est un facteur clé de réussite du projet. Mais connaître le réel besoin du client et y répondre de manière adaptée relève d’un exercice diffi cile. Dans le cadre d’un projet informatique, l’expression des besoins est souvent une phase longue, coûteuse et parfois même inefficace. On ne peut évidemment se satisfaire d’un tel constat et c’est à ce moment qu’intervient le lean.

LES PRINCIPES ET LES APPORTS DU LEAN

L’idée directrice du lean appliqué aux systèmes d’information est l’élimination du gaspillage afin de rendre leur gestion plus flexible. Par gaspillage, on entend tout ce qui n’apporte pas de valeur ajoutée au produit final. Pour répondre à cela, le lean IT amène l’utilisation d’une démarche structurée dans le recueil des besoins du client, la création de valeur et la proximité avec les clients.

LA PRATIQUE DU LEAN DANS L’IT

La démarche lean prévoit donc de révolutionner les pratiques de recueil et de formalisation des besoins autour d’éléments tels que le référentiel des exigences, le modèle de données, les critères d’acceptation ou les use cases. Pour formaliser les exigences, par exemple, le lean IT prône le travail en groupe avec toutes les parties prenantes du projet (utilisateurs, développeurs, architectes, etc.). Cela se traduit par des ateliers de travail pendant lesquels les acteurs expriment leurs besoins, définissent des critères d’acceptation et priorisent leurs exigences. Selon la pratique lean, l’application de cette approche permet d’éliminer la plupart des gaspillages ne créant aucune valeur. Cette optimisation permettra également de gagner en efficacité sur les autres phases du projet : choix des solutions, développement, préparation des tests, recette, etc.

UNE LOGIQUE D’AMÉLIORATION CONTINUE

À l’évidence, les gains en coûts et en délais apportés par le lean IT sont recherchés en priorité par les managers. Cette démarche ne peut néanmoins fonctionner que si l’ensemble des collaborateurs du projet sont impliqués et deviennent capables de travailler en équipe. Ainsi, une autre dimension essentielle du lean appliqué aux systèmes d’information est le management comme moyen de développer les personnes. L’un de ses aspects fondamentaux est le management par la visualisation collective. En effet, dans un domaine où l’ordinateur est devenu un outil de travail indispensable, les outils classiques de management visuel ne sont pas utilisés intuitivement alors que leur efficacité est démontrée. Comment cela s’applique-t-il concrètement ? En identifiant des endroits stratégiques (open-space, salle de réunion…) pour l’affichage d’informations clés (performance du projet, actions en cours…) tout en utilisant des outils visuels (post-it, panneau d’a ffichage…).

Cette pratique a l’avantage de faire monter en compétence les équipes du projet sur la maîtrise de leur système d’information et de développer l’humain avant le développement du produit.