À l’instar des logiciels collaboratifs, la tendance est au mode SaaS pour le marché français du middleware. IDC estime qu’en 2021, le SaaS représentera près de 43 % de ce secteur dans l’Hexagone. Alors que les solutions de type B2B constituent aujourd’hui la plus grosse part de marché du middleware (36 %), ce sont les outils d’intégration d’applications qui occuperont la première place d’ici 4 ans, avec 37 % des parts. Suivent les logiciels de type event driven et les solutions de transfert de fichiers.

La croissance annuelle moyenne du middleware en mode SaaS d’ici 2021 est estimée à plus de 22 %, tandis que les solutions On Premise reculeront de 2,5 % par an sur la même période. IBM, Axway et Swift sont aujourd’hui les trois premiers fournisseurs du secteur. L’adoption massive du SaaS au sein des entreprises devrait toutefois changer la donne : OpenText, AWS et Microsoft sont pressentis pour occuper le prochain trio de tête.