Les candidats aux Régionales sont-ils 2.0 ? Oui, si l’on en croit le baromètre publié sur le sujet par le site Renaissance Numérique. Le Think Tank a dressé un état des lieux des candidats des trois partis annoncés comme majeurs lors de cette élection, à savoir Les Républicains, le Parti Socialiste et le Front National. Premier constat : 100 % des candidats ont un compte Facebook ou un compte Twitter, et tous ont également un site de campagne. Sur celui-ci, 94 % des programmes étaient en ligne au 1er décembre. Par ailleurs, 3383 tweets avaient été relevés, à cette même date, avec le hashtag #Régionales2015.

Le numérique comme levier de croissance

Renaissance Numérique s’est également intéressé aux propositions des candidats. Sur le numérique, le Think Tank a relevé que la région qui s’en préoccupe le plus est la Bourgogne-France-Comté, puisque 25 % des propositions tournent autour de ce thème. Suivent l’Alsace-Champagne Ardenne-Lorraine, avec 20 %, et la Bretagne, à égalité. Dans son étude, le site relève cependant qu’il y a peu de disparités entre les régions à ce sujet. Et pour cause : le numérique est cité par 95 % des programmes. Il est vu, le plus souvent, comme un levier de croissance économique et de renouvellement de la démocratie locale.