Si le géant chinois Lenovo est déjà numéro un mondial des PC depuis 2013 (selon IDC), ce n’est que depuis le premier trimestre 2014 qu’il passe devant Apple aux États-Unis sur ce segment. Une première pour le groupe qui reste, dans ce pays, encore derrière HP et Dell. « L’année dernière a été la plus réussie de notre histoire », s’est félicité Lenovo à l’annonce de ses résultats financiers.

Le groupe chinois ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, souhaitant venir chercher Apple sur son terrain fétiche, celui des smartphones. Bien plus dynamique que l’américain dans ce domaine, Lenovo a amélioré ses ventes de 72 % l’année dernière, avec 50 millions d’unités commercialisées.

C’est encore loin d’Apple en termes de parts de marché (4,5 % selon IDC, contre un peu plus de 15 % pour l’iPhone), mais la tendance pourrait s’inverser d’ici les deux prochaines années, selon le Chinois. D’autant qu’il s’est offert, en 2014, Motorola Mobility pour 2,9 Md$.