Demain sera un monde plus sain, plus écologique, plus sûr et plus intelligent grâce à des startups qui s’attaquent aux grands problèmes de l’humanité… CB Insights en a retenu 36, dont 9 dans les domaines de l’informatique de demain…

Le nouveau rapport CB Insights met en exergue 36 startups actives dans 12 catégories qui illustrent en quoi les technologies peuvent en faire bien plus pour aider l’humanité que ce soit en matière de découvertes scientifiques, de médecine, d’énergie, d’écologie ou encore de transports, autant de domaines qui connaîtront, notamment grâce à l’apport de l’IA, de profondes transformations dans la décennie à venir.

Parmi les 12 catégories retenues, trois concernent directement l’univers de l’informatique. Voici un tour d’horizon des 9 startups technologiques qu’il va falloir garder à l’œil soit parce que leur technologie est vraiment disruptive soit parce que leurs travaux ne manqueront pas d’inspirer des acteurs mieux établis.

L’ère des infrastructures photoniques

Crédit Photo : Shutterstock

En 2019, on parle beaucoup d’informatique quantique. Mais comme HPE l’entrevoyait déjà dans son fameux projet « The Machine » dès 2014, son projet d’ordinateur sans RAM et sans stockage, les ordinateurs de demain auront besoin de bus photoniques pour transférer les informations à la vitesse des photons.
CBI met en lumière, c’est le cas de le dire, trois startups :
Ayar Labs met au point des « chiplets » d’interconnexion optique exploitant des lasers à basse consommation d’énergie pour augmenter par 1000 la bande passante au sein de nos architectures informatiques. L’idée c’est de remplacer les circuits imprimés et les fils pour véhiculer les données entre deux chips ou processeurs.
Lightmatter met au point un accélérateur photonique d’IA, autrement dit un processeur dédié à l’IA qui utilise des signaux lumineux plutôt qu’électriques pour transférer les informations au cœur de l’ordinateur.
Luminous Computing est également une startup spécialisée dans l’IA qui a décidé d’utiliser les photons « pour résoudre tous les goulots d’étranglement rencontrés sur les architectures classiques ». Elle compte Bill Gates parmi ses investisseurs. Elle travaille sur un accélérateur photonique qui aurait la puissance de 3000 TPU (Tensor Processing Units) de Google.

La cryptographie quantique

Crédit Photo : Shutterstock

Avec l’arrivée de l’informatique quantique, tout le petit monde de la sécurité s’inquiète de voir se concrétiser l’algorithme de Shor et ainsi la possibilité de craquer en quelques secondes tous les chiffrements utilisés de nos jours pour protéger la confidentialité des données et des transmissions. Il devient urgent d’anticiper ce futur et de disposer de système de chiffrement quantique : des protections utilisant les propriétés de la mécanique quantique (impossibilité de copier les données d’un état quantique, intrication, superposition, etc.) pour rendre les données illisibles, incopiables, infalsifiables.
CB Insights met en avant trois startups :
Crypto Quantique affirme avoir mis au point le premier chip sécurisé de chiffrement quantique pour l’IoT.
Isaraa développé un ensemble de technologies (ISARA Catalyst) et un Toolkit (ISARA Radiate Quantum-Safe) qui, utilisés conjointement, permettent de développer et implémenter dès aujourd’hui des solutions compatibles avec les mesures de sécurité actuelles tout en leur ajoutant des algorithmes qui résisteront à l’ère quantique afin de chiffrer vos informations les plus confidentielles avant même l’apparition de technologies quantiques et de normes adaptées.
SpeQtral, émanation du Centre des Technologies Quantiques (CQT) de l’université nationale de Singapour (NUS), développe des solutions de chiffrement des communications destinées à équiper dès aujourd’hui les satellites envoyés dans l’espace.

La transparence de l’IA

Crédit Photo : Shutterstock

La légende veut que l’on ne sache pas trop ce qui se passe au sein des réseaux de neurones de nos IA à base de deep learning. Ce n’est qu’en partie vrai, mais il faut bien reconnaître que dans bien des scénarios il sera nécessaire de comprendre l’intégralité du processus de décision des IA et donc de donner davantage de transparence à leur fonctionnement. Sans parler des problèmes de détection des biais engendrés par des jeux d’apprentissage inadéquat.
Trois startups se démarquent sur ces sujets selon CB Insights :
Darwin AI travaille sur des « IA construisant des IA ». Le deep learning implique des conjectures sur le modèle de référence à utiliser au départ, sur son comportement sur les ensembles, sur les déséquilibres dans les données, etc. Leur plateforme utilise l’IA pour éliminer les conjectures et accélérer le développement des modèles tout en rendant ainsi l’IA plus « explicable ».
Fiddler est un nouveau moteur de deep learning construit avec l’explicabilité comme fondation.
Kyndi, qui vient de lever 20 millions de dollars auprès d’Intel Capital, développe une IA destinée à répondre à vos questions Business les plus complexes exprimées en langage naturel tout en offrant un audit complet de son raisonnement.

Les autres thématiques et startups.

Les autres thématiques retenues par CBI Insights n’ont pas de liens directs avec l’informatique. Nous nous contenterons de les citer brièvement à toutes fins utiles :
* CRISPR 2.0 pour le développement de thérapie génique et de manipulation des gènes :
Korro Bio, Locana Bio, Shape Therapeutics

* Prédiction IA de protéines pour prédire la structure des protéines grâce à l’IA afin d’élaborer de nouveaux traitements : LabGenius, ProteinQure, Relay Therapeutics

* Médecine bio électronique pour traiter des maladies à l’aide d’impulsions électriques plutôt que de drogues chimiques : Cala Health, Setpoint Medical, Theranica (traitement des migraines).

* La maîtrise du microbiome pour comprendre la fonction des microbiotes (microbes, symbiotes, commensaux et pathogènes) dans notre santé et nos maladies : Kallyope, Pendulum, Viome

* Les nouveaux médicaments psychotropes pour soigner les différentes maladies mentales, la dépression, l’anxiété : Compass, MindMed, Small Pharma

* Les places de marché de l’ADN destinées à faciliter l’échange des informations autour des données génériques pour aider la recherche médicale et rémunérer les volontaires : LunaDNA, Nebula Genomics, Sano Genetics

* La capture du carbone, autrement dit sa captation pour le retirer de notre atmosphère, est un challenge fondamental à l’heure de l’urgence climatique et l’une des clés qui permettra de diminuer drastiquement l’impact des activités humaines sur le climat et l’écologie : Carbon Engineering, Kiverdi, Opus 12

* L’énergie nucléaire Next Gen veut sa revanche avec des approches plus propres et moins dangereuses que les grandes centrales actuelles. L’administration Trump ayant brisé les efforts de TerraPower (la startup financée par Bill Gates), CBI a choisi de mettre en avant : CommonWealth Fusion Systems, Nuscale, Terrestrial Energy

* Les expéditeurs durables qui veulent réduire significativement les impacts environnementaux des logistiques lourdes : Einride (partenaire de Coca-Cola en Europe), Nautilus Labs, Sabrewing (air cargo du futur)

___________________
Source :
CB Insights – Game Changing Startups 2020