Une nouvelle étude de l’Observatoire de la Tech, menée par Odoxa et Oracle, montre que les Français continuent majoritairement à percevoir l’IA au travail comme une menace mais reconnaissent aussi ses bénéfices voire la juge potentiellement plus efficace que leur employeur !

En ces périodes de redéfinition des règles et des perceptions du travail, l’Observatoire de la Tech a interrogé les Français sur leur perception de l’intelligence artificielle au travail. L’enquête menée par Oxoda et Oracle montre que les Français voient toujours le développement de l’IA dans le monde du travail comme une menace (62%). Néanmoins ce sentiment régresse de 3 points en un an, avec désormais 37% de Français considérant que c’est d’abord une opportunité pour les salariés et les entreprises. On note d’ailleurs une certaine disparité entre les classes de travailleurs puisque 54% des cadres déclarent que le développement de l’IA au travail est une opportunité.

Pour David Mihala, Country Leader Applications chez Oracle France, « L’IA n’est pas encore perçue à sa juste valeur, de nombreuses craintes subsistent et sont renforcées selon le lieu de vie ou les CSP ».

« On peut faire l’hypothèse que les doutes que les Français expriment sur l’apport potentiel de l’IA au monde du travail sont liés à un grief souvent exprimé dans les études d’opinion sur le sujet : un risque de détérioration du lien humain que de nombreuses personnes rattachent invariablement au développement de l’IA » estime de son côté Erwan Lestrohan, directeur d’études chez Odoxa.

Car, dans le détail, certains bénéfices potentiels de l’IA au travail sont perçus très positivement. Ainsi, 68% à valider que le développement de l’IA au travail peut permettre aux entreprises d’être plus compétitives et 61% à juger que cela peut aider les salariés à mieux travailler en les déchargeant notamment de leurs tâches répétitives…mais ils ne sont que 46% à estimer que l’IA peut améliorer les échanges des entreprises avec leurs clients.

Autrement dit, la relation humaine doit conserver dans l’esprit des Français une place prépondérante. Mais il est aussi des contextes où l’IA est perçue comme supérieure aux humains. Ainsi, une récente étude Oracle IA@Work révélait que 82% des employés pensaient que les robots étaient plus à même d’accompagner leur développement de carrière que les humains.

L’étude de l’Observatoire Tech nuance quelque peu ces chiffres. S’ils sont majoritairement dubitatifs, les salariés français sont tout de même une proportion non négligeable à considérer que l’IA serait plus efficace que leur employeur actuel pour organiser leur emploi du temps (46%), évaluer leur stress au travail (42%), gérer leur carrière (38%) ou mesurer leur efficacité (36%) ! Là encore, les variations sont importantes selon les situations professionnelles. 52% des cadres à considérer que des outils utilisant l’intelligence artificielle seraient plutôt plus efficaces que leur employeur actuel en ce qui concerne la gestion de leur carrière professionnelle.

Bref, les Français demeurent à rassurer, voire à convaincre, sur l’IA. L’IA fait toujours un peu peur et reste perçue comme une éventuelle menace à long terme pour l’emploi par les Français. Mais plus l’IA s’infiltre dans leur quotidien, plus sa perception se nuance.