Chaque année, les fuites de données coûtent de plus en plus cher aux entreprises. C’est ce que révèle le rapport annuel Cost of Data Breach Study du Ponemon Institute réalisé pour le département sécurité de IBM. D’après cette étude menée auprès de 383 entreprises dans 12 pays, le coût moyen d’une fuite de données atteindrait en moyenne 4 M$, contre 3,8 M$ l’année précédente.

À noter toutefois qu’il existe d’importantes différences d’un pays à un autre. En France, chaque incident génère en moyenne une perte de 3,8 M$ pour l’entreprise concernée, contre 7 M$ aux États-Unis, 5 M$ en Allemagne ou 1,6 M$ en Inde. Dans le détail, le coût du vol de chaque dossier contenant des informations sensibles représenterait désormais 158 $, contre 154 $ un an plus tôt. Sur le plan des solutions, le déploiement d’un système de réponse permet de réduire de 400 000 $ l’impact de chaque fuite.