A travers une étude confiée au cabinet Greenwich Consulting, la Fédération française des télécoms dénonce la trop forte pression fiscale pesant sur les opérateurs télécoms. Elle évalue dans le même temps l’évasion fiscale des géants du web (Google, Facebook…) à plus de 800 millions d’euros. Président de la FFT et directeur général adjoint d’Orange, Pierre Louette analyse cette différence de traitement sur BFM Business.

Etude comparative sur la fiscalité des opérateurs télécoms et des acteurs du web