Les besoins en bande passante des opérateurs et des grands instituts de recherche dépassent les prévisions. les réseaux Ethernet en 10 Gbit (10 GE) ne les satisfont plus. C’est donc l’Ethernet 100 Gbit (100 GE) qui s’impose désormais. Le cabinet Infonetics Research estime ainsi que, entre entre 2010 et 2015, le taux de croissance annuel moyen des ventes de ports 100 GE devrait être de 214 % contre 58 % pour celle de ports 10 GE.

A titre d’exemple de ces besoins toujours plus importants, ceux du Cern (Laboratoire européen de physique des particules) dépassent les 15 pétaoctets par an. C’est l’équivalent de 200 années de transmission en continu de vidéo en qualité HD.