Le Mobile World Congress 2019 ferme ses portes. Il est temps de faire un point sur les annonces de smartphones les plus significatives du salon en se focalisant sur ceux principalement destinés aux « prosumers » et à l’entreprise…

BYOD (bring your own device), CYOD (choose your own device), COPE (corporate owned, personally enabled)… peu importe les philosophies, adoptées ou autorisées au sein des entreprises. Les smartphones restent finalement les mêmes. À l’heure de la fermeture du Mobile World Congress 2019, il paraît opportun de faire un point sur les annonces et nouveaux produits à même de satisfaire les usages mobiles professionnels, en matière de smartphones comme de PC.

La 5G, la vraie star du show

On aura beaucoup parlé 5G et téléphone pliable cette année au MWC 2019. Pour ce qui est de la 5G dont les apports pour les entreprises sont aussi variés qu’indéniables (connectivité Edge, réseau privé mobile, etc.), on s’inquiètera surtout du retard accumulé par l’Europe qui n’a pas su libérer les fréquences nécessaires à temps. Mais tous les constructeurs ou presque avaient au moins un smartphone 5G à leur catalogue. Huawei a également lancé une station fixe 5G, un routeur pour offrir une connectivité Internet digne de la fibre à ceux qui ne verront jamais celle-ci arrivée jusqu’à chez eux ou jusqu’aux portes de leurs TPE/PME. De son côté, HTC présentait un routeur mobile 5G, le HTC 5G Hub, fonctionnant sous Android avec un écran 5 pouces, conçu pour offrir une connectivité Internet performante à 20 appareils WiFi. En espérant cependant que les opérateurs offriront effectivement des forfaits Data illimités pour ce genre d’appareils.

Le retour des clamshells ?

En matière de smartphones « pliables », on notera qu’aucune offre du marché n’utilise un véritable écran flexible. Les appareils combinent en réalité une multitude d’écrans durs classiques ce qui forcément impacte lourdement les prix. Sur le papier, ces smartphones qui se transforment en tablette 7 ou 8 pouces d’un geste peuvent servir de nouveaux scénarios métiers. Mais l’inadéquation du système Android actuel à un tel format, l’apparente fragilité de ces appareils et les prix élevés sans commune mesure avec un PC « 2 en 1 » ou une vraie tablette 4G/LTE vont très sérieusement impacter leur adoption. D’ailleurs, nombre de constructeurs sont encore sceptiques sur l’utilité réelle de tels smartphones. Seuls Samsung avec son Galaxy Fold et Huawei avec son Mate X (ce dernier semblant d’ailleurs plus pratique et réussi que le premier) seront disponibles dans les prochaines semaines. Oppo a présenté un prototype en confirmant ne pas avoir d’intention de le commercialiser dans l’immédiat et attend les premières réactions du marché. De même, d’autres acteurs comme OnePlus s’affichent sans hésitation plus intéressés pour l’instant par la 5G que par le « pliage ».

Des smartphones bien placés

Le Xiaomi Mi 9 est en passe de redéfinir les critères d’un smartphone milieu de gamme comme les apprécient les entreprises. Basé sur le tout nouveau et très performant Snapdragon 855, il offre un écran Amoled, un capteur photo 48 MP et une charge sans fil rapide pour 449 €.
Le LG G8 ThinQ ne verra probablement pas le jour en France, mais ses capteurs originaux (comme le détecteur de veines de la main) permettent de déverrouiller le smartphone simplement en le prenant en main et d’utiliser des mouvements de main pour le contrôler et enrichir son interactivité un peu à la Minority Report. Ce qui peut s’avérer utile dans certains scénarios professionnels où les employés portent des gants par exemple. LG présentait aussi son LG V50 ThinQ, premier mobile 5G de la marque qui soigne le rapport qualité/prix.
Principal OTNI (Objet Téléphonique Non Identifié) du salon, le Nokia 9 PureView combine 5 capteurs 12 MP sur sa face arrière (2 couleurs et 3 monochromes) pour obtenir une photo unique incroyablement détaillée et jouant astucieusement sur les profondeurs de champ.
Enfin les Samsung Galaxy S10 s’annoncent comme les nouvelles références du monde Android, des appareils avec lesquels la concurrence se comparera en 2019. La gamme comporte désormais 3 modèles, le S10, le S10 Plus et le S10e. Ce dernier s’affranchit du capteur d’empreinte caché sous l’écran mais présente un rapport qualité-prix très attractif tout en conservant les qualités photo et ergonomiques de ses deux grands frères. Un quatrième modèle, le « S10 5G » est aussi attendu dans l’année. Mais Samsung présentait également deux nouveaux appareils de milieu de gamme, le Galaxy A50 – avec un écran Super AMOLED, un capteur d’empreinte intégré dans l’écran (contrairement au S10e), trois capteurs photo arrière, une charge rapide, et un processeur 8 cœurs – et le Galaxy A30 qui à moins de 300 euros propose une charge sans fil, une grosse batterie (4000 mAh) et des capacités photo plus qu’honorables.

Des PC aussi…

Même si le MWC n’est pas le lieu de prédilection pour le lancement de nouveaux ordinateurs mobiles, Huawei et Lenovo ont profité de leur présence européenne pour se démarquer par quelques annonces phares avec des PC orientés entreprise et « prosumers ».
Relativement nouvel entrant dans l’univers PC, Huawei enrichit sa gamme. Le fabricant chinois lance son MateBook X Pro et une déclinaison 14 pouces de son remarqué MateBook D. Le X Pro se démarque notamment par son usage astucieux du NFC pour enrichir les interactions entre PC et smartphones. Il suffit simplement d’approcher le smartphone du PC pour transférer des photos et fichiers entre les appareils. Le presse-papier Windows peut également être partagé aisément entre PC et smartphone.
Lenovo présentait pour sa part la dernière génération de Thinkpads. Le Thinkpad X390 est un appareil à écran 13 pouces à bords fins pour rester dans l’encombrement typique d’un 12 pouces. Il intègre une caméra hybride « HD+IR » pour proposer la reconnaissance faciale via Windows Hello. L’appareil est aussi décliné en version « 2 en 1 » avec son écran rotatif tactile sous le nom de Thinkpad X390 Yoga. On y retrouve un Intel Core i7 vPro dernière génération et 32 Go de RAM. Plus classiques les Thinkpad T490, T490s et T590 sont une révision en Intel Core i7 vPro Gen 8 des précédents modèles « Thinkpad T », très appréciés pour leur finesse, leur autonomie (jusqu’à 27 heures) et leur robustesse.