Depuis le début de leur commercialisation,  les tablettes n’avaient connu aucun ralentissement de leurs ventes, en dépit d’une croissance devenue plus modérée. Le dernier trimestre 2014 a changé la donne. Selon le cabinet IDC, les livraisons ont reculé sur cette période de 3,2 %, avec 76,1 millions d’unités écoulées par rapport au 4ème trimestre 2013.

Dans son ensemble, l’année passée tient toutefois bon la barre et affiche une progression de 4,4 %, avec 229,6 millions d’équipements vendus.

Ce résultat incite IDC à miser sur une année 2015 encore au beau fixe. « Malgré un ralentissement apparent du marché, nous maintenons notre prévision de croissance pour 2015 », explique Jean Philippe Bouchard, directeur de la recherche chez IDC. « Le nouvel OS de Microsoft, avec son passage à un écran plus grand et ses solutions axées sur la productivité, ainsi que les innovations technologiques aideront le marché à maintenir une croissance positive en 2015 », rajoute-t-il.
Les constructeurs chinois gagnent du terrain
Le marché de la tablette reste aujourd’hui, sans surprise, tenu par deux principaux constructeurs : Apple, qui possède 28,1 % de parts de marché, et Samsung, qui en détient 14,5 %.

Les ventes des deux leaders se révèlent toutefois en berne. Elles dégringolent respectivement de -17,8 % et -18,4 %. Une tendance qui se retrouve chez les autres acteurs du Top 5.

Le quatrième, Asus, chute de 24,9 % et le cinquième, Amazon, décline de 69,9,%. Seul le constructeur chinois Lenovo, troisième du classement, voit ses livraisons progresser de 9,1 %.