Quatre microphones et un algorithme développé à façon… C’est tout ce dont besoin des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL, Suisse) pour créer un plan d’une pièce en 3D. Lorsqu’un son simple est émis, l’algorithme analyse différents signaux : les sons reçus par les micros, ainsi que leur écho. Ces minuscules décalages sonores permettent de calculer la distance entre les micros, qui n’ont pas besoin d’être placés à des endroits particuliers, et la distance des micros aux murs. La précision obtenue est de l’ordre de deux millimètres sur une distance de trois mètres. Des applications sont envisagées dans le domaine de l’acoustique musicale, notamment.