D’après le dernier classement de DB-Engines, la base de données Oracle demeure en 1ère place, mais l’écart avec ses challengers se réduit. En un an, MySQL et Microsoft SQL Server ont en effet augmenté leur score de 67 et 77 points respectivement. Le SGBD open source n’est plus qu’à une cinquantaine de points du leader. Globalement, les bases de données relationnelles open source ont le vent en poupe : PostgreSQL et MariaDB affichent une cote de popularité en hausse.

SQL Server enregistre toutefois la plus forte progression (notamment grâce à la publication de sa version 2016 et son portage imminent sous Linux). DB-Engines souligne également l’augmentation des offres d’emploi liées à la solution de Microsoft. Enfin, le classement met en évidence la nette avancée des systèmes de type NoSQL, telles que MongoDB, Cassandra ou Redis, tous 3 dans le top 10.