En présence du réseau Oséo Excellence, le président a promis des fonds supplémentaires pour les entreprises et le maintien du crédit impôt recherche.

Les clients d’Oséo doivent se frotter les mains. A l’occasion de la première réunion nationale du réseau d’entrepreneurs Oséo Excellence, qui a eu lieu le 16 mars 2011 au Grand Palais, Nicolas Sarkozy a annoncé l’attribution d’un milliard d’euros supplémentaires pour les contrats de développement participatifs. Ces prêts ont été créés en 2009, en réaction à la crise économique et financière, afin de renflouer les fonds propres des entreprises. Un millier d’entre elles ont pu en profiter à ce jour, pour une enveloppe initiale d’un milliard d’euros. François Drouin, PDG d’Oséo, se félicite du doublement de ce budget.

Le chef de l’Etat a également annoncé une rallonge de 400 millions d’euros supplémentaires pour le Fonds stratégique d’investissements, le fonds souverain à la française, destinés à « prendre des participations » et « aider les grands groupes à se défendre » contre les capitaux étrangers. Nicolas Sarkozy a également souligné son attachement au crédit impôt recherche (CIR), qui sera donc maintenu en l’état, que ce soit pour les PME ou les grands comptes. « Je suis vraiment décidé à ne pas laisser casser un dispositif qui nous est envié dans le monde entier, et pas simplement pour les PME », explique-t-il. (Voir ci-dessous pour l’intégralité du discours de Nicolas Sarkozy sur les entreprises).

Cette annonce – comme les autres – ont provoqué l’applaudissement des entrepreneurs présents, pour qui les aides publiques à l’innovation représentent un des trois principaux leviers de compétitivité. Les deux autres étant la baisse du coût du travail et la réduction de l’impôt des sociétés, selon les résultats d’un sondage réalisé auprès des membres du réseau Oséo Excellence. Ce dernier semble d’ailleurs avoir trouvé sa vitesse de croisière. Créé en février 2010, ce club réunit à ce jour 2 000 entreprises, tous secteurs confondus. Les membres ont été triés sur le volet par les chargés d’affaires d’Oséo, en fonction de leur potentiel de croissance, leur niveau d’innovation et leur capacité d’exportation.

Oséo Excellence, un gage de qualité

Faire partie de ce réseau présente plusieurs avantages. Pour certains, c’est un label qui ouvre des portes. « Oséo Excellence est un gage de qualité qui nous a aidé à obtenir un financement de la part de la de la région Languedoc-Roussillon », explique Jonathan Vidor, PDG de JVweb, un spécialiste de marketing web.  Pour d’autres, ce réseau est l’occasion de nouer des contacts et de faire du business. « Nous avons profité de cet événement pour rencontrer des clients potentiels », explique Grégoire Boutonnet, PDG d’Andrexen, un fournisseur de solutions de communications unifiées.       

Nicolas Sarkozy donne une rallonge d’un milliard à Oseo

Extrait du discours de Nicolas Sarkozy au Grand Palais le 16 mars 2011, à l’occasion du grand raout d’Oseo Excellence. Au menu: une rallonge d’un milliard d’euros pour les prêts de développement participatif et une rallonge de 400 millions d’euros pour le fond stratégique d’investissement.   

> toutes les vidéos 01net