Les chiffres parlent d’eux-mêmes : si neuf utilisateurs sur dix protègent leur ordinateur, moins d’un quart en fait de même avec le terminal mobile. Et pourtant, 84 % d’entre eux confient gérer des données professionnelles et privées sensibles sur leurs smartphones ou de leurs tablettes. Un gros souci pour les entreprises. Pour Nokia Siemens Networks, les mieux placés pour protéger ces terminaux mobiles sont les opérateurs, puisque tout le trafic passe par leurs réseaux. Aussi a-t-il développé à leur intention une suite de sécurité pour smartphones.

Les opérateurs pourront proposer cette prestation à leurs abonnés entreprise en mode cloud. Concrètement, l’entreprise accède à un portail sur lequel elle choisit les services de sécurité auxquels elle veut souscrire et les mobiles qu’elle désire protéger. Un logiciel est alors téléchargé sur le mobile, indépendamment de la marque. Les principales fonctions proposées sont la sécurité du terminal (antivirus, pare-feu, protection du navigateur, etc.), sa gestion (verrouillage et suppression des données, localisation, sauvegarde et restauration, etc.) et l’accès à distance sécurisé (VPN).