Symantec vient d’annoncer une importante restructuration après la publication de mauvais résultats. Environ 1 200 emplois sont menacés, soit près de 10 % de l’effectif total de l’entreprise. Au 4ème trimestre de son exercice fiscal 2016, le groupe a vu ses revenus reculer à 873 M$, représentant une baisse de 3 %. Sur l’ensemble de l’exercice, c’est une chute de 9 %, à 3,6 Md$, que Symantec a enregistré.

Aussi importante soit-elle, cette décision n’est qu’une demi-surprise tant le spécialiste de la sécurité semble empêtré depuis quelques années dans une dynamique négative. En 2014, il avait déjà procédé au licenciement de 2 000 personnes et, le mois dernier, c’est son CEO qui s’est vu remercié. Au final, le groupe espère économiser 400 M$, en attendant que les revenus issus du cloud compensent les pertes de ses autres activités.