Oracle et Salesforce signent en ce moment même un partenariat technologique qu’ils avaient évoqué au mois de juin. Grâce à celui-ci, l’utilisateur pourra bientôt faire passer des données entre les clouds des deux fournisseurs. Cela peut par exemple porter sur la partie marketing d’un projet hébergée chez Salesforce et le volet comptable ou gestion du personnel chez Oracle. L’ensemble serait commercialisé sous la forme d’un pack unique, chez l’un comme l’autre. Cependant, selon Michael Maoz, analyste chez Gartner, il y aura assez peu de clients intéressés par cette suite « tout en un ».

Cet accord technologique devrait en revanche représenter un intérêt tout autre pour les clients. Ceux-ci pourront ainsi facilement se désabonner du logiciel de CRM d’Oracle pour migrer vers celui de Salesforce. Et  vice-versa. Sachant que la limite actuelle des offres Cloud est que l’on ne peut pas facilement changer de prestataire en fin de contrat, faute de pouvoir migrer les données chez un autre, il est clair qu’avec cet accord, ce verrou sauterait. Oracle a par ailleurs signé récemment un accord similaire avec Microsoft et NetSuite. Migrer d’un prestataire cloud vers un autre devrait donc devenir une réalité très bientôt… sous la condition toutefois que l’on passe par Oracle.