Plus d’un milliard d’euros pour le plan cybersécurité et 1,8 milliard d’euros supplémentaires pour soutenir l’utilisation du cloud français. Le gouvernement investit très lourdement dans les filières technologiques françaises. Des volontés politiques qui doivent encore trouver un écho chez les entreprises clientes et dans les DSI…

Pour discuter de ces investissements publics mais aussi de la richesse et du dynamisme de l’écosystème français, notamment en matière de cybersécurité, Jean-Noël de Galzain, fondateur et président du groupe Wallix, est l’invité de la semaine d’IT For Business et InformatiqueNews.
Il explique que ces plans doivent aussi permettre aux acheteurs et acteurs des secteurs publics comme privés de réaliser qu’en matière de cloud il existe de vraies alternatives aux GAFAMs et que la France possède de véritables pépites et des offres concurrentielles. Il revient aussi sur le rôle de l’ANSSI, sur l’opportunité des certifications et sur les relations entre l’ANSSI et l’écosystème cyber français. Il estime que la France a une vraie opportunité en ce moment de rattraper son retard. Il encourage les dirigeants d’entreprise à consacrer davantage de moyens à la cybersécurité, « une question de responsabilité numérique autant qu’une mesure de saine gestion, indispensable et obligatoire pour construire des innovations durables ». Il évoque les nombreuses initiatives du groupe Wallix pour sensibiliser dirigeants et associations d’utilisateurs aux enjeux de la cybersécurité. Il se réjouit toutefois de la prise de conscience récente des pouvoirs politiques et de biens des patrons de PME/PMI. Et il rappelle que la France dispose de tous les fondamentaux pour créer des leaders mondiaux de la cybersécurité et du cloud. Il suffit d’y croire et d’industrialiser les approches…