L’éditeur va bientôt proposer de nouvelles offres IaaS, à un prix défiant toute concurrence : 20% de moins que les offres d’AWS, pour deux fois plus de puissance, de mémoire et quatre fois plus de stockage. Oracle prend soin de sa branche cloud, qui lui permet de tirer son épingle du jeu. Malgré un CA en légère augmentation (+3 %) au 1er trimestre fiscal 2017, l’éditeur doit en effet faire face à une baisse des ventes de licences traditionnelles (-10 % sur un an) et de l’activité matérielle (-18 %).

De son côté, la branche cloud affiche une progression de 61 % sur un an, pour atteindre aujourd’hui près de 970 M$. Une réussite qui repose essentiellement sur les offres SaaS et PaaS du groupe qui affichent une progression de 79 %. L’IaaS a généré 171 M$ sur la période (soit une augmentation de 10 %).