Trois mois après avoir présenté de bons résultats annuels, la société de services Gfi Informatique se positionne à nouveau en situation de confiance. Ses résultats financiers sur le premier trimestre 2014 sont à la hausse. La SSII enregistre une croissance de 4,4 % lors de cette période par rapport à l’année précédente. Une dynamique portée par la France, où 86 % du chiffre d’affaires est réalisé.

Vues d’Europe, les choses sont un peu différentes. En Espagne, la croissance est supérieure à 7 % et le retour à la normale s’amorce timidement. Mais au Portugal, la cession des activités terminaux de paiement en 2013 a eu des conséquences, la situation ne s’étant guère améliorée depuis l’année dernière. Le groupe avait du réduire ses effectifs de 9 % dans ces deux pays. Dans le même temps, une OPA était lancée, ce qui avait eu pour conséquence de faire décoller le titre de la SSII durant les quelques jours qui avaient suivi l’annonce.

Toutefois, cela n’empêche pas Gfi Informatique de gouter de nouveau à la croissance à l’international, avec une progression de + 3.5 % sur le premier trimestre 2014.

« La stratégie combinant proximité, industrialisation et innovation dans les secteurs en pointe tels que l’outsourcing, le digital et le cloud, que nous conduisons depuis cinq ans, nous a permis d’améliorer sensiblement notre position concurrentielle dans un marché en consolidation », estiment les dirigeants de GFI.

Aujourd’hui, GFI opère pour ses actionnaires un dividende total de 5,4M€, soit 0,10€ par action contre 0,60€ en 2012.