Mobilité, cloud, big data : tels sont les trois axes fixés par Progress Software pour sa stratégie, lors de sa conférence utilisateurs qui a débuté cette semaine à Orlando (Floride, USA). Phil Pead, Président et CEO de la compagnie a ouvert le bal : « L’internet des objets, mais aussi le big data vont révolutionner et révolutionnent déjà le développement d’applications », n’a-t-il cessé de répéter.

Karen Tegan Padir, présidente de la business unit Application Development, a d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter les tendances qui devraient selon Progress contribuer à définir la prochaine génération de développement applicatif. En premier lieu, le facteur social associé aux applications mobiles devrait conduire le changement. « Toute la technologie sera désormais conçue pour être mobile et pouvoir être partagée ». De son côté, le cloud hybride devrait peu à peu se généraliser pour toucher une part de plus en plus importante des entreprises. « C’est déjà ce que fait EDF avec SFR et Numergy en France », déclare-t-on même chez Progress. Et c’est l’exemple que devrait suivre la plupart des entreprises à l’avenir. Quant à la manière dont nous voyons actuellement l’IT, elle devrait  elle aussi évoluer. Les personnes habilitées au sein des organisations devraient bientôt être en mesure de construire des applications plus rapidement et avec moins d’expérience de codage. « La technologie de nos jours passe par le web. Node.js est le moyen le plus agile de connecter n’importe lequel de vos services à des API web ». Last but not least, les applications. A l’heure où les objets connectés et le flot de big data qu’ils déversent ne cessent de se démultiplier, ces dernières seront le vecteur qui apportera la puissance de l’Internet des objets aux entreprises en permettant de nouvelles réponses aux problèmes rencontrés. Les raffineries, en quelque sorte, d’une data que l’on appelle « le pétrole de demain ».

« Lorsque vous êtes poursuivis par un ours, l’important n’est pas de courir plus vite que l’ours, mais plus vite que la personne qui court à vos côté », a imagé Jerry Rulli, président de la Business Unit Open Edge, en fin de keynote. « Nous sommes là pour vous proposer les solutions qui peuvent vous faire courir plus vite ». Et pour Progress, cette solution répond au nom de Pacific, la plateforme de l’éditeur, mêlant outils de développement, de test et d’intégration des sources de données.