Qualcomm espère reproduire dans les serveurs le succès rencontré avec les smartphones. L’américain, fidèle allié du concepteur de puces britanniques ARM, vient d’annoncer un nouveau system-on-chip (SOC) à base ARM donc, doté de 24 cœurs. Déjà fonctionnel, il s’agit encore d’un simple prototype au sujet duquel peu d’informations ont filtré. Qualcomm indique néanmoins en avoir déjà confié plusieurs à des partenaires clients.

Afin de compléter son offre, le fabricant a noué un partenariat avec deux sociétés, Mellanox et Xilinx. Toutes deux lui permettront de proposer des équipements réseau et des circuits logiques programmables. La tâche, pour Qualcomm, s’annonce lourde dans un marché du serveur largement dominé par Intel et l’architecture x86. Mais elle n’est pas impossible. L’architecture ARM offre en effet de sérieux arguments, le plus solide étant le gain en consommation énergétique, rapporté aux performances. De quoi offrir une densité bien supérieure.