Rigetti, le groupe fondé en 2013 par un ancien d’IBM, Chad Rigetti, vient de montrer que son processeur quantique 19Q peut significativement améliorer les capacités de machine learning. Pour cela, Rigetti Computing s’est appuyé sur Forest, sa plateforme de cloud computing et sur un algorithme hybride (classique et quantique) pour le regroupement.

Considérée comme le futur de l’informatique, la technologie quantique attise les espoirs autant que les intérêts, si bien que les géants Intel, Microsoft, Google et IBM, mais aussi la NASA et le MIT sont tous engagés dans cette course. Big Blue a notamment récemment annoncé le développement d’un ordinateur pouvant traiter 50 bits quantiques ou qubits, soit la machine la plus puissante du monde.