Seul en course depuis plusieurs mois pour le rachat de Dexia Technology Services (DTS), la filiale services IT de la banque belge, Big Blue tarde à voir honorées ses conditions. A ce jour, sur les trois principaux volets de négociation, que sont le contrat cadre de services, le volet social (qui s’est calé sur les désidératas des partenaires sociaux), seule la convention d’achats d’actions pose problème.

La Banque internationale du Luxembourg (BIL) et Belfius, toutes deux titulaires d’une action de DTS refusent aujourd’hui les conditions émises par IBM à savoir une garantie totale quant à la responsabilité financière attachées aux mauvaises pratiques des anciens dirigeants (licences non payées, etc.). Les négociations continuent avec une nouvelle date butoir fixée au 15 juillet.